Le team Yamaha Viltaïs étincelant aux 8h de Slovaquie!

Actualités Sports Julien Lahaye
Spread the love

Le team Yamaha Viltaïs est sorti grand vainqueur des 8 Heures de Slovaquie, une épreuve à suspense où la régularité des pilotes et la stratégie mise en place par l'équipe ont porté leurs fruits. Avec cette victoire en Superstock, la formation Auvergnate pour laquelle cours Vincent Lonbois, se replace au championnat. 

 

 

Yannick Lucot est un homme de parole. A la fin des essais Qualificatifs qui ont placé la Yamaha #333 en 3e position des Superstocks sur la grille de départ,le team manager de l'équipe Viltaïs Expérienœs avait promis au moins une victoire avant la fin de la saison. C'est aujourd'hui chose faite, à l'issue d'une course menée de main de maître.

Bien que dominateurs, les pilotes Axel Maurin, Florian Alt et Vincent Lonbois n'ont toutefois pas eu la vie facile et ils ont dû batailler jusqu'à la délivrance du drapeau à damier pour obtenir cette victoire si méritée. Cette première place sur le podium est aussi le fruit d'une stratégie finement jouée, tant sur la gestion de la consommation que sur la décision de faire la course à deux pilotes, Vincent Lonbois étant moins à l'aise sur ce tracé qu'il découvrait.

Ce succès en terre slovaque rapporte 11 points au team auvergnat, lui permettant de remonter au championnat jusqu'à la 7e place. L'équipe jouera donc sa dernière chance le 9 juin prochain, pour les 8 heures d'Oschersleben en Allemagne, dernière manche de la Coupe du monde FIM, où elle visera une fois encore la victoire.

Yannick Lucot, team manager du Yamaha Viltaïs Expériences

"Nous courrons après cette victoire depuis 2011. C'est fait! Et elle n'est pas volée car nous avons lutté jusqu'au bout. On a bien structuré notre course avec des ravitaillements calculés au millimètre et le choix de ne faire rouler que Florian et Axel nous a permis d'aligner de très bons temps. A mi course, Vincent est toutefois venu nous épauler durant un relais, car physiquement, ce circuit est éprouvant. Je suis très fier de tout le monde, des pilotes qui ont fait un gros boulot jusqu'au bout, de l'équipe technique, et aussi des jeunes qui sont en formation chez nous."