Victoire belge au Mans: le SERT de Xavier Siméon intouchable!

Actualités Sports Vincent Marique
Spread the love

Une superbe victoire au bout de 24 heures de canicule pour Gregg Black, Sylvain Guintoli et Xavier Siméon.

Cette victoire aux 24 Heures Moto, c'est une première pour chacun des trois pilotes. Jamais encore, Gregg Black, Xavier Siméon ou Sylvain Guintoli n'étaient montés sur la plus haute marche du podium au Mans. Mais sur cette épreuve d'ouverture du Championnat du Monde d'Endurance FIM, le trio du SERT a tout simplement réalisé une course limpide, la prestation parfaite.

En début de course, un superbe duel opposait la GSXR-1000 du SERT et la YZF-R1 du YART. Les équipes officielles Suzuki et Yamaha s'envolaient au classement, profitant notamment des déboires et des chutes au sein du clan BMW World Endurance Team ou chez ERC Endurance-Ducati. Mais peu avant 22h, la magnifique bagarre opposant les deux équipes officielles des constructeurs japonais prenait fin, la Yamaha rentrant aux stands avec un moteur cassé.

Dès lors, il ne restait plus à l'équipe Suzuki "que" à contrôler son avance et éviter toute erreur. Ce que Black, Siméon et Guintoli faisaient à merveille, s'imposant avec 8 tours d'avance ce dimanche sur la Kawa #11 du team Kawasaki France et 13 tours sur la BMW officielle, bien remontée après ses déboires du début de course.

Très belle 4e place aussi pour la Kawasaki du Bolliger Team Switzerland, première équipe privée, avec un nouveau trio de pilotes.

Les équipages Superstock ont également brillé sur cette épreuve, avec une superbe 5e place finale pour la Honda #55. 

Au niveau belge, si l'on retrouve un de nos pilotes sur la plus haute marche du podium et un team belge sur la troisième marche, il faut regretter l'abandon bien trop rapide de la Honda RAC 41 de Greg Fastré, impliquée dans un accrochage au premier virage. Sur la ZX-10R #156 , Arnaud De Kimpe termine 14e et 5e en SST alors que Bram Lambrechts termine 12e et 8e au classement EWC sur la Yamaha #14 du Maco Racing.