Roméo Fiorentino, du sang de champion dans les veines

Actualités Sports Julien Lahaye
Spread the love

Que vous soyez amateur de supermotard ou non, le nom de Fiorentino ne vous est certainement pas inconnu. Multiple champion et quadruple vainqueur du Superbiker, Frédéric Fiorentino reste une référence en la matière. Mais si Fred a raccroché son cuir, le nom de Fiorentino continue à briller avec son fils Roméo!

À peine majeur, Roméo Fiorentino fait déjà parler de lui! Il faut dire que le jeune «FIO» semble bien avoir hérité du sens de la glisse tant apprécié par son paternel; en témoignent ses brillants résultats obtenus dans les championnats de France et de Belgique Supermoto. Auteur d’un week-end presque parfait début juillet à Magny-cours où il termina respectivement 2e et premier des deux manches qui s’y sont déroulées, Roméo débarquait en confiance ce week-end sur le Circuit International de Colombiers, bien décidé à s’illustrer à nouveau. 

Lors des essais chronométrés, il s’imposait avec le meilleur temps devant Gregory Bazot et Allan Balanche. Romeo Fiorentino s’imposa également dans les deux courses et réalisa ainsi le week-end parfait, remportant les deux manches avec plus de 9 secondes d’avance devant Gregory Bazot et son compatriote François Corman. Et comme si cela ne suffisait pas, Fiorentino s’offrait également le meilleur temps dans chacune des deux courses! Des chronos qui pourraient d’ailleurs lui permettre de se battre pour le Top 10 dans la catégorie S1, celle-là même où s’affrontent notamment le multiple champion Thomas Chareyre et notre compatriote Nicolas Charlier. 

À bonne école

Avec un père ayant acquis de nombreux titres et une reconnaissance éternelle du public belge, Roméo Fiorentino dispose d’un coach de première classe. Et à l’image d’Obelix, on peut dire que Roméo est tombé dans la moto dès son plus jeune âge. «Depuis que Roméo est enfant, il participe à mes stages et, année après année, j’ai vu son niveau évoluer. Après avoir fait ses premières armes en MX, il s’est tournée vers le Supermotard en 2017, il en est donc aujourd’hui à sa 3e saison.» Nous explique Fred, son papa. Ce dernier ne tarit évidemment pas d’éloges vis à vis de sa progéniture. 

Et à raison, puisque Roméo a réussi l’exploit de se hisser jusqu’aux demi-finales du Superbiker 2018, le plus grand événement Supermoto au monde, rien que ça! Malgré un début de saison difficile en raison de multiples problèmes techniques, Roméo est actuellement 5e dans le championnat de France Supermoto, catégorie Challenger. Notons d’ailleurs qu’il n’est pas le seul pilote belge à y briller puisque Julien Toucheque et François Corman s’y illustrent fréquemment. 

2019, l’année de la révélation? 

Si Roméo terminait sa tournée française 2018 en 16e position, il semblerait bien que cette année soit bien différente. Le jeune pilote âgé de 18 ans semble en effet libéré. «Le mois passé, je l’ai vraiment vu passer un cap. Par rapport à l’an passé, Roméo est beaucoup plus mature. Bien entendu, la bonne préparation de sa nouvelle Husqvarna n’est pas étrangère à ses bons résultats, mais je note principalement un changement au niveau de sa confiance en lui. Aujourd’hui, Roméo a un pilotage beaucoup plus fluide et coulé, ce qui lui permet d’être plus frais que ses concurrents. De plus, ses entraînements physique intenses lui permettent d’être très fort en fin de course et il lui encore reste une grande marge de progression.» Nous a confié Fred. 

Actuellement 3e au championnat de Belgique en catégorie Open Euro-Nationaux, Roméo garde mathématiquement ses chances d’obtenir le titre. Les dernières courses des deux championnats se déroulant aux mêmes dates, Roméo devrait logiquement se concentrer sur le championnat de Belgique pour tenter d’y inscrire son nom tout en haut du palmarès. Les deux dernières courses du calendrier auront lieu dans le courant du mois de septembre. Ensuite, Roméo pourra se concentrer sur deux épreuves de renom puisqu’il participera au Supermoto des Nations Junior, qui se déroulera à Carole les 21 et 22 septembre prochains. Sa saison se clôturera ensuite en beauté puisqu’il participera bien évidemment au Superbiker 2019 qui se tiendra quant à lui les 11, 12 et 13 octobre. 

Verra-t-on à nouveau le nom de Fiorentino au palmarès de Superbiker? Réponse d’ici quelques années!