Quel avenir pour Norton?

Actualités Motos Moto80
Spread the love

Fin janvier, nous vous annoncions la mise sous tutelle de la société anglaise Norton. Après analyse des comptes par le cabinet comptable BDO, il s’avère que la situation est bien plus préoccupante qu’elle n’y paraissait…

Norton fait partie de ces marques que l’on pensait indestructible. En effet, ce constructeur centenaire a marqué de son empreinte plusieurs générations de motards et, s’il est vrai que la marque s’est fait plus discrète depuis les années 70, elle n’en reste pas moins appréciée des amateurs de belles mécaniques. 

Dès lors, comment un constructeur disposant d'une telle histoire a pu en arriver à un tel point? Eh bien d’après BDO, qui a épluché les comptes de la firme Britannique, il faut aller chercher du côté de son PDG, Stuart Garner, qui a repris la firme en 2006. Le journal  « The Guardian » a examiné le rapport remis par BDO et a révélé que Stuart Garner devait à la société la coquette somme de 160.000 £ soit près de 200.000€ et qu’un prêt de 324.002 £ (environ 390.000€) accordé à Norton par une autre entreprise de Garner avait été « jugé irrécupérable ».

De plus, il apparaît que sur les 4 millions de livres sterling accordés à Norton par le gouvernement en juillet 2015, seuls 1,8 million £ sur les 4 millions £ ont été attribués à Norton! En prime,  près d’un million de livres ont été reversés à la British Motorcycle Manufacturing Academy, une entreprise caritative… sous le contrôle de Garner!

Comme si cela ne suffisait pas à accabler suffisamment la mauvaise gestion de Garner, une autre partie du document mentionne que Norton possède également six Aston Martins, trois Range Rover et une Jaguar F Type, pour un montant global de 800.000 £ (960.000 €)! Il semblerait donc que l’avenir de Norton soit bien sombre… à moins que le salut de la vénérable firme ne vienne une fois de plus des Chinois?