Nouvelle victoire de Fabio Quartararo!

Actualités Sports Vincent Marique
Spread the love

Deux de suite! Après s'être imposé lors du deuxième Grand Prix de la saison à Losail, Fabio Quartararo a remis le couvert ce dimanche à Portimao.

Le favori pour le titre est-il connu?

Des chutes aux essais, des blessures, encore des chutes en course… Et un retour réussi de Marc Marquez. Pas de doute, ce troisième Grand Prix MotoGP de la saison a été un véritable ascenseur émotionnel

Une fois n'est pas coutume, dès la mi-course, il était clair que priver Fabio Quartararo de la victoire allait être extrêmement difficile. En tentant de suivre l'auteur de la Pole, qui loupait quelque peu son départ avant de reprendre la tête, Johann Zarco (Ducati Pramac) et Alex Rins (Suzuki) partaient d'ailleurs à la faute.

Sans coup férir, le Niçois décrochait la cinquième victoire de sa carrière, la deuxième déjà en trois rendez-vous cette saison. Derrière, Pecco Bagnaia remportait le duel pour la 2e place, l'officiel Ducati devançant d'un souffle la Suzuki du Champion du Monde 2020, Joan Mir.

Quatrième sur sa Yamaha Petronas, Franco Morbidelli pouvait souffler avec enfin un bon résultat après un début de saison calamiteux au Qatar. Ce n'était pas le cas malheureusement de son équipier Valentino Rossi, qui chutait sans jamais avoir été dans le coup. Peut-on déjà se dire que c'est la saison de trop pour Rossi?

La déception était aussi de mise pour Jack Miller, qui renonçait après une chute. Seulement 12e du championnat, l'Australien a déjà 47 unités de retard sur le leader du championnat. Pas terrible pour l'officiel Ducati. Sur cette course, le bilan n'était guère meilleur pour Maverick Vinales, seulement 11e sur la deuxième Yamaha officielle. L'Espagnol pointe malgré tout au 3e rang du championnat.

Les 5e et 6e places décrochées à Portimao par Brad Binder (KTM) et Aleix Espargaro (Aprilia) peuvent par contre être considérées comme de bons résultats. Mais que dire alors de la 7e place du revenant Marc Marquez?

Pour son retour après huit mois d'absence et une longue convalescence, le multiple Champion du Monde a démontré à chaque session et en course que la Honda est toujours performante. Encore affaibili, Marc Marquez a bataillé devant en début de course avant de, logiquement, baisser le rythme en fin de parcours. L'émotion n'était pas feinte dans son chef, ni dans son stand, après l'arrivée.

Le prochain Grand Prix est programmé dans deux semaines, à Jerez.