Mauto Défense: la manifestation du ras-le-bol généralisé

Actualités Motos Moto80
Spread the love

Ce dimanche 29 mars, motards et automobilistes se rejoindront pour une manifestation afin de se faire entendre d’une seule et même voix. 

Accusés de tous les maux, motards et automobilistes ont décidés de s’unir suite à l’initiative de quelques citoyens pour exprimer leur ras-le bol de cette autophobie/motophobie généralisée.

Plus qu’une simple manifestation de mécontentement, ce rassemblement citoyen veut proposer des solutions pratiques à mettre en place afin de faire entendre raison à nos dirigeants. Les revendications étant nombreuses, nous vous présenterons ici celles qui impacteront directement les motards.  

Les organisateurs de la manifestation Mauto Défense demandent tout d’abord la mise en place d’une instance véritablement représentative des usagers de la route afin d’orienter les politiques de sécurité routière. Selon les organisateurs, "cette instance se doit d’être un contre-pouvoir destiné à lutter contre la propagande anti-véhicules propagée par des élus coupés de la réalité". Elle doit surtout proposer des solutions constructives et réfléchies aux nombreux problèmes posés par la mobilité d’aujourd’hui.

Il est également question de vitesse, souvent pointée du doigt comme la grande responsable de l’insécurité routière. Les organisateurs demandent une adaptation des limitations en fonction des conditions de circulation, en partant du principe que des vitesses imposées en relation avec l’environnement et les circonstances seront acceptées et respectées par les usagers.

Autre point important: la restriction de nos libertés. Tous les véhicules circulant sur nos routes ayant été préalablement autorisés à se déplacer par le biais de taxes d’immatriculation, de TVA, de taxes de circulation, d’assurances et de certificats de contrôle technique, la restriction des libertés de circulation en parallèle, doit être évaluée. Les organisateurs annoncent que le cas échéant, une action en justice contre les autorités compétentes pourrait être entreprise, afin de rétablir une juste balance entre liberté d’utilisation et taxation du véhicule.

L’entretien du réseau routier et de la signalisation fait également l’objet de toutes les attentions. Les participants demandent un plan pluriannuel d’investissement devant être réalisé avec l’aide des collectivités locales, mieux à même de connaître les faiblesses des infrastructures environnantes.

Citons encore le problème de la formation des nouveaux usagers. Afin de permettre à tous d’évoluer en sécurité, les organisateurs demandent qu’une partie de la manne financière des amendes routières soit affectée à une formation obligatoire à la conduite défensive dans le processus d’attribution du permis de conduire et demandent également une adaptation modernisée du code de la route. Enfin, les participants demandent une harmonisation des conditions de roulage pour les oldtimers dans toutes les régions du pays. 

Envie de vous joindre à cette manifestation ou d’en apprendre plus sur les points revendiqués? Rejoignez la page Facebook de l’événement.