Fabio Quartararo: une nouvelle victoire sous le signe de l’émotion

Actualités Sports Vincent Marique
Spread the love

L'atmosphère était lourde ce dimanche sur le circuit du Mugello. Dans la matinée, la nouvelle tant redoutée tombait: Jason Dupasquier, accidenté hier lors des essais Moto 3, n'a pas survécu à ses graves blessures.

Après une émouvante minute de silence réunissant l'ensemble du paddock et l'équipe du jeune pilote suisse, la course reprenait ses droits avec une épreuve MotoGP encore une fois spectaculaire.

Surpris par Pecco Bagnaia au premier freinage, le poleman Fabio Quartararo récupérait la place de leader dès le deuxième tour, quand le pilote Ducati perdait l'avant et terminait sa course dans le bac à graviers.

Bataillant un temps avec l'autre Ducati, Pramac celle-là, de Johann Zarco, l'officiel Yamaha parvenait à prendre quelques mètres d'avance qui allaient s'avérer décisifs. Le Niçois s'offrait un troisième succès cette saison, qu'il dédiait évidemment à son ami trop tôt disparu.

Derrière la Yamaha officielle, la bagarre a fait rage jusqu'au bout entre la KTM d'un Miguel Oliveira en grande forme et la Suzuki de Joan Mir, seul pilote Suzuki rescapé après la chute – une de plus – d'Alex Rins.

C'est également une chute qui éliminait Marc Marquez, rejoint un peu plus tard sur la liste des abandons par Takaaki Nakagami, qui pointait alors dans le Top 10 avec sa Honda du team LCR.

La deuxième place restait indécise jusqu'après l'arrivée puisqu'Oliveira était dans un premier temps pénalisé, perdant une place, pour avoir mordu la ligne verte dans le dernier tour. Mais comme Mir avait fait pareil, le pilote KTM précédait le Champion du Monde au classement final.

Moins à l'aise en fin de course, Zarco se contentait du quatrième rang devant la deuxième KTM, celle de Brad Binder, et la Ducati de Jack Miller, un peu moins en verve ce week-end.

Au championnat, Quartararo (105 points) a fait le trou sur Zarco (81) et Bagnaia (79). Suivent Jack Miller (74), Joan Mir (65) et Maverick Vinales (64), seulement 8e ce dimanche.

En Moto 2, les KTM du team Ajo ont signé le doublé, Remy Gardner devançant de 14 millièmes seulement son équipier, le rookie Raul Fernandez. Le podium était complété par la belle Kalex aux couleurs italiennes de Marco Bezecchi, qui devançait d'un souffle Joe Roberts.

Mal qualifié, Barry Baltus a gagné plusieurs places en course pour terminer, comme en France, au 17e rang final sur sa NTS.

En Moto 3, la victoire est revenue à Dennis Foggia au terme d'un final haletant. Large leader du championnat, Pedro Acosta a terminé cette fois seulement 8e.