En quête de compétitivité, Rossi change de chef mécanicien pour 2020

Actualités Sports Moto80
Spread the love

830 jours sans aucune victoire, c’est long, beaucoup trop long! D’autant plus lorsque l’on s’appelle Valentino Rossi. L’Italien entend bien tout faire pour y remédier et a décidé  changer de chef mécanicien en vue de la saison prochaine. Cela sera-t-il suffisant? 

Márquez, Dovizioso, Rossi, Quartararo, Miller et Aleix Espargaró étaient réunis ce jeudi pour la traditionnelle conférence pré Grand-Prix. Bien vite, et comme il fallait s’y attendre, les conversations ont convergé sur un possible changement de chef mécanicien dans les rangs de l’équipe de Valentino Rossi. Interrogé à ce propos, l’Italien n’a pas tourné autour du pot et a déclaré:

«C’est vrai! L’an prochain, je changerai de chef mécanicien. En fait après Misano, nous avons eu une conversation avec Silvano Galbusera car nous voulions trouver un moyen de progresser. À vrai dire, c’est une combinaison de plusieurs facteurs: Silvano voulait continuer à travailler pour Yamaha, tout en subissant moins le stress et les déplacements. Parallèlement, Yamaha souhaitait renforcer son test team en vue de la saison prochaine. Sincèrement, je ne m’y attendais pas au départ. Finalement, nous avons décidé d’effectuer ces changements. Silvano rejoindra donc le test team et pour ma part j’aurai une nouvelle personne à mes côtés. »

C’est donc David Muñoz qui a été appelé en renfort chez les bleus. L’Espagnol de 41 ans a notamment travaillé avec Jorge Lorenzo et Maverick Viñales et est désormais associé à Nicolò Bulega en tant que chef mécanicien, il a aussi épaulé Francesco Bagnaia pas plus tard que la saison passée, lorsqu’il faisait route vers le titre Moto2

« C’est le premier nom qui est venu, car je le connais depuis longtemps, ajoutait-il. J’ai suivi son parcours et l’an dernier, il a fait un excellent travail avec Pecco. J’ai bien aimé sa manière de gérer la fin de saison et la pression qui les entourait à ce moment-là. Francesco était un peu nerveux à l’idée de perdre le Championnat face à Miguel Oliveira. Lui comme toujours s’est montré très calme. Je lui ai donc demandé […] Je suis excité, c’est une toute nouvelle expérience. Certes, il ne connaît pas le MotoGP, mais il est jeune et il a de bonnes idées. Au final, tout le monde est content. Nous testerons et nous verrons si nous gagnons en compétitivité ! ».