Dakar J-2: Sherco, le petit poucet redouté par les usines

Actualités Sports Vincent Marique
Spread the love

Continuons notre petite revue des forces en présence lors de ce deuxième Dakar disputé en Arabie saoudite. Avec, cette fois, le petit poucet du peloton des équipes d'usine.

Bien connu des adeptes du trial et de l'enduro, depuis une dizaine d'années, Sherco (né de la fusion de Bultaco et Sherpa) se met aussi régulièrement en valeur sur le Dakar.

Le petit constructeur nîmois engage cette année trois Sherco 450 RTR pour Lorenzo Santolino, Rui Goncalves et Harith Noah.

Managé par David Casteu, le Sherco TVS Factory Rally Team compte surtout sur Lorenzo Santolino pour briller.

Récent 3e du Andalucia Rally derrière la Honda officielle de Kevin Benavides et la Yamaha officielle d'Adrien Van Beveren, l'Espagnol reste cependant sur deux abandons en 2019 et 2020. Mais ses récentes performances laisse augurer du meilleur pour le constructeur français.

Nouvelle recrue de Sherco, Rui Goncalves découvrira, à 35 ans, le Dakar. Le Portugais a fait la majeure partie de sa carrière en motocross. 

Le troisième larron de l'équipe française est Harith Noah Koitha Veettil. Le pilote indien en sera à son deuxième Dakar.