Xavier Siméon intègre le SERT: «un véritable honneur»

Actualités Sports Julien Lahaye
Spread the love

Après une année d’apprentissage réussie passée au sein du team VRD Igol Pierret Expériences, Xavier Siméon a rejoint le prestigieux Suzuki Endurance Racing Team. Une belle reconnaissance du travail accompli pour le pilote Bruxellois, appelé pour assurer la succession de Vincent Philippe, décuple champion du monde de la discipline.

Vincent Philippe, le pilote mythique du SERT ayant décidé de raccrocher son cuir de pilote officiel Suzuki après 16 ans d'histoire commune et une 9e victoire acquise au Bol d'Or en 2019, c’est notre Xavier National qui a été appelé en renfort pour lui succéder.

En effet, depuis quelque temps, l’EWC se trouve stimulé par la nouvelle émergence d’ex-pilotes de MotoGP, WSBK et d'autres championnats de moto internationaux. Damien Saulnier, chef d’équipe du SERT compte sur les qualités et compétences de Xavier pour cueillir un nouveau titre mondial: «L’arrivée de Xavier Siméon dans l’équipe annonce une belle saison avec trois pilotes qui se connaissent déjà. L’expérience de Xavier en GP est un atout indéniable. Etienne, Gregg et Xavier ont le même profil et je suis sûr que leur collaboration permettra d’installer une très bonne dynamique au sein du SERT».

Une équipe créée pour gagner

Xavier fera donc équipe avec Gregg Black et Etienne Masson. Les trois pilotes se connaissent et les futurs équipiers de Xavier ne tarissent pas d’éloges à son sujet. «Xavier est un pilote très rapide et il connaît bien les pneumatiques Dunlop. Je ne suis pas inquiet sur son adaptation à la moto et à l’équipe. J’ai appris à le connaître en fin de saison, il est issu des Grands Prix et il a la tête sur les épaules. C’est aussi un pilote qui a des valeurs et je suis vraiment attaché à ça» confie Etienne Masson.

«Je connais Xavier depuis 2005» explique Gregg Black. «Nous avons travaillé sur les mêmes pistes jusqu'en 2010. C'est un pilote efficace et un ami aussi. Même s'il n'a couru qu'un an en EWC, il a déjà une grande expérience en compétition moto et je suis sûr que nous ferons un excellent travail ensemble. Xavier a gagné ma confiance, c'est pourquoi j'ai organisé une rencontre entre lui et Damien (Saulnier) il y a quelque temps. Avec Etienne et Xavier, nous partageons les mêmes objectifs et le même mode de pensée.»

Cette belle entente n’est donc pas étrangère à l’intégration de Xavier Siméon dans l’équipe. Issu du monde des Grand Prix, Xavier a su se mettre à l’écoute et au service de ses équipiers et de son ancien team VRD Igol Pierret Expériences.

«Je pense en effet que mon attitude envers mes coéquipiers a pesé dans la balance. En endurance, être le plus rapide ne suffit pas. L’équipe qui est derrière est extrêmement importante et la régularité des pilotes l’est encore plus. Pour y parvenir, une bonne cohésion de groupe est indispensable.»

Un challenge de taille

Depuis sa création en 1980, le SERT compte 15 titres de Champion du Monde d’Endurance et a remporté les 24 Heures Motos à dix reprises. Intégrer un team doté d’un tel palmarès est un véritable honneur et une superbe reconnaissance du travail accompli, mais aussi un challenge à la mesure des ambitions de Xavier.

«Intégrer le SERT est un superbe challenge pour moi et je voudrais sincèrement remercier Suzuki pour la confiance qu’ils placent en moi. Je remplace le plus grand pilote que l’endurance ait connu et j'atterris sur l’une des meilleurs motos du plateau, c’est un véritable honneur. Cela faisait très longtemps qu’un pilote belge n’avait plus intégré un team officiel. C’est une très grande fierté mais également un très gros challenge car l’équipe est en tête du championnat. Je sais que je suis attendu au tournant, mais je me donnerai à 200% pour être à la hauteur de leurs attentes.»

L’arrivée de Xavier Siméon au SERT coïncide avec le départ de Dominique Méliand, Team Manager emblématique de l’écurie Suzuki. Ce dernier ayant pris une retraite bien méritée juste après les 24 Heures du Mans, il a été remplacé par Damien Saulnier.

Bien que ce nouveau Team Manager dispose d’une belle expérience dans le milieu, le départ de Dominique Méliand a immanquablement marqué le SERT. Néanmoins, la relève est assurée en la personne de Damien Saulnier. «Dominique Méliand a largement contribué à construire le SERT tel qu’il est aujourd’hui. Cependant, je ne pense pas que son départ soit pénalisant pour nous. Damien a repris les commandes. C’est une personne que j’estime et qui a une longue expérience derrière lui puisqu’il a géré le Junior Team pendant plusieurs années» nous explique Xavier.  «

L’équipe a d’ailleurs décroché pas mal de victoires lors des 24 Heures du Mans et le titre mondial en 2014, le tout en catégorie superstock. Damien a donc une longue expérience dans la discipline. Le nouvel élan qu’il a su insuffler à l’équipe depuis le départ de Dominique est très positif puisque le team a remporté le Bol d’Or fin septembre. Ils sont d’ailleurs en tête du championnat actuellement avec 12 points d’avance sur le deuxième! Je pense vraiment que ce renouveau est positif pour toute l’équipe. L'implication de l’usine est d’ailleurs encore plus importante qu’auparavant.»

Xavier Siméon remplacera le Français Vincent Philippe, présent dans l’équipe depuis 2003, à partir des prochaines 24 Heures du Mans Motos qui se disputeront le week-end des 18 et 19 avril 2020.