Nouvelle année et nouvelles couleurs pour Alex Marquez

Actualités Sports Moto80
Spread the love

Pour beaucoup, le passage à l’an neuf est synonyme de renouveau. Alex Marquez ne fait pas exception à la règle. Le pilote espagnol a donc revêtu les couleurs de l’emblématique team Honda Repsol et s’est livré à nos confrères de MotoGP.com au sujet de son avenir. 

C’est la première fois que vous êtes habillé aux couleurs Repsol, quel sentiment cela vous procure-t-il? 

Honnêtement, c’est un rêve qui devient réalité! Porter ces couleurs est pour moi un honneur incroyable. Je suis vraiment heureux d’avoir eu cette opportunité, c’est une immense fierté. Cette situation est nouvelle pour moi, j’ai l’habitude de voir Marc dans ces couleurs mais pas moi! C’est vraiment spécial!

Faire ses débuts en catégorie reine avec le Repsol Honda Team ce n’est pas rien, qu’est-ce que cela signifie pour vous?

Devenir pilote d’usine officiel est le rêve de tous les rookies. Après avoir remporté le championnat en Moto2, l’objectif était clairement d’être sélectionné en tant que pilote d’usine, et c’est devenu une réalité pour moi. Faire partie de l’équipe Repsol Honda, l’équipe avec le plus d’histoire dans le paddock MotoGP, est un véritable honneur pour moi. Bien entendu, cela représente un défi de taille, mais c’est un beau défi. Dès les premiers instants, j’ai dit que je voulais cette opportunité à 100%. Maintenant j’essaie de l’apprécier à sa juste valeur et je me donnerai à 100% pour être à la hauteur. 

Ce n’est pas la première fois que vous piloterez pour Repsol et le HRC. Pensiez-vous revenir chez Repsol et au HRC?

J’ai participé au Championnat d’Espagne avec Repsol et nous avions gagné en 2012, c’était vraiment spécial. En 2014, j’ai commencé un nouveau chapitre avec les Honda Moto3 et le HRC. J’avais le soutien de l’usine et ce fût vraiment incroyable de gagner le championnat lors de la première année de ce projet. Ensuite, j’ai gardé dans un coin de ma tête ce rêve d’un jour revenir au HRC. J’en rêvais mais je savais que ce serait difficile d’y parvenir. Dans une carrière, tant de choses peuvent arriver… Il y a de nombreuses heures d’entraînement, de nombreuses courses… Beaucoup de choses peuvent arriver dans la carrière d’un pilote. Revenir chez Honda après toutes ces années est un véritable rêve. J’ai hâte de travailler avec ces gens incroyables, cette usine et bien sûr Repsol.

Vous serez l’un des plus grands pilotes en MotoGP, cela peut-il vous aider ?

Être grand peut avoir certains avantages, comme le déplacement du corps et l’utilisation de votre poids lors des changements d’angles. C’est peut-être un peu plus facile sur le mouillé, mais il y a également des inconvénients et ma grande taille peut aussi me désavantager dans certaines circonstances. Il faut vivre avec cela et être fort là où vous pouvez l’être et perdre le moins de temps possible là où vous êtes plus faible.

C’est la première fois dans l’histoire que deux frères partageront un box en MotoGP. Comment appréhendez-vous cela? 

C’est un moment spécial, une année spéciale, mais nous devons être naturels et l’aborder comme une situation tout à fait normale. Nous sommes frères mais au sein de l’équipe, nous nous devons d’être professionnels. Nous avons chacun nos propres staffs, nous devons donc travailler à notre manière. Pour moi, c’est certainement un avantage d’avoir un sextuple champion du monde MotoGP à mes côtés car je peux avoir accès à beaucoup de ses données. Cela devrait me permettre de savoir comment je dois piloter cette machine et m’aider à en trouver les secrets. 

Quels objectifs visez-vous pour cette saison 2020?

L’objectif principal est d’être le rookie de l’année. Pour l’instant, je ne veux pas me fixer d’objectif en terme de positions, en ce moment je me concentre sur la compréhension du pilotage de la moto et je veux engranger un maximum d’expérience à son guidon afin de construire ma confiance. Je pense que j’y verrai plus clair en arrivant au Qatar. J’aurai une idée plus précise de mon niveau et nous saurons ce que nous pouvons faire dès cette première course.