#MotoGP: Ezpeleta envisage une saison blanche

Actualités Sports Moto80
Spread the love

La pandémie de Covid-19 aura-t-elle raison du championnat du monde de vitesse? Avec 7 GP reportés ou annulés, la situation reste imprévisible. Face à cette situation, le président de Dorna avertit qu'il sera «difficile ou impossible» d'organiser des événements MotoGP jusqu'à ce qu'un vaccin soit trouvé pour le coronavirus…

Face à cette situation sanitaire, de nombreuses entreprises pharmaceutiques tentent de mettre au point un vaccin. Mais cela prend naturellement du temps, si bien qu’un tel vaccin ne pourrait être disponible qu’au début de l’année 2021. En conséquence, Carmelo Ezpeleta admet que le championnat du monde 2020 est en jeu… et qu’il pourrait tout bonnement être annulé. 

"Je pense que tant que nous n'aurons pas de vaccins pour arrêter la propagation du coronavirus, il sera très difficile, voire impossible d'organiser un grand prix et d'autres événements majeurs", a-t-il déclaré à Speedweek.com. “Et même si la vie devait se normaliser à nouveau, les interdictions de voyager resteront en vigueur dans tous les pays, il ne sera donc pas possible pour un grand nombre de personnes de se déplacer pour assister à un match de football ou à un événement MotoGP.”

“Le contrat des 13 courses pour faire un championnat n’est pas un problème en soi, car il y a une clause de ‘force majeure’. Et dans ce cas nous pouvons réduire le nombre de courses. Si nous avons la chance de pouvoir relancer le championnat du monde, nous le ferons, soyez-en assuré, peu importe le nombre de courses restantes. Nous avons plus de cinq mois avant septembre. Si nous pouvions commencer en septembre, nous pourrions encore gérer plus de quatre ou cinq grands prix. Nous pourrions alors bouleverser le calendrier en organisant peut-être quelques courses supplémentaires en Europe, puis en Asie, pour autant que les interdictions de voyager y soient assouplies."

“Si la situation ne devait pas s’améliorer prochainement, nous pourrions envisager d’annuler complètement la saison 2020. Si tel devait être le cas, nous préparerons la saison 2021 de manière opportune et consciencieuse. Pour le moment, notre priorité est d’aider toutes les équipes engagées dans notre championnat à survivre financièrement. Nous leur verserons de l'argent chaque mois, même s'il n'y a pas une seule course."