J – 30 pour les 24 Heures du Mans Moto!

Actualités Sports Moto80
Spread the love

Les 24 Heures Motos, 2e manche du championnat du monde FIM EWC 2018-2019, se disputeront les 20 et 21 avril sur le circuit Bugatti au Mans. 60 équipages seront au départ dont 39 teams engagés sur l’intégralité de la saison.

Les 24 Heures Motos sont déterminantes dans la course au titre mondial et représentent un rendez-vous immanquable, tant pour le public que pour les teams. Que ce soit en bord de piste, ou dans les campings, il y règne une atmosphère unique.

Comme le Bol d’Or, les 24 Heures Motos permettent en effet au vainqueur d’empocher 40 points auxquels peuvent s’ajouter les points bonus pour la pole position et pour le leader après 8h et 16h de course. Une course parfaite en tête avec la victoire et la pole position vaut ainsi 65 points sur ces courses de 24 heures contre 35 points sur une course de 8 heures.

Lutte serrée en tête

Vainqueur au Bol d’Or mais perturbé dans son tableau de marche par une panne électrique, le F.C.C. TSR Honda France arrive au Mans avec 51 points et une courte avance sur la concurrence. Les six premiers au classement provisoire se tiennent en 14 points. Après une belle course au Bol d’Or, les Allemands du Wepol Racing (Yamaha) pointent en deuxième place devant les Autrichiens du YART Yamaha, revenus de loin pour terminer au Castellet dans le sillage du vainqueur, et les équipes françaises du Suzuki Endurance Racing Team et du Team SRC Kawasaki France. Sixième, les Suisses du Bolliger Team Switzerland (Kawasaki) ont aussi une belle carte à jouer au Mans.

Il manque dans ce peloton de tête deux équipes officielles qui mettront tout en œuvre pour refaire leur retard. Contraints à l’abandon au Bol d’Or, le Honda Endurance Racing et ERC-BMW Motorrad Endurance s’affichent comme des candidats d’autant plus motivés au podium aux 24 Heures Motos.

Enfin, n'oublions pas nos pilotes belges puisque le team Mototech EWC #61 sera à nouveau au départ avec Grégory Fastré, Sébastien Le Grelle, Bram Lambrechts et le français Camille Hedelin. Nos yeux se tourneront aussi inévitablement sur le team Yamha Viltaïs Pierret Experiences, dans lequel notre compatriote Xavier Siméon fera ses débuts en endurance.

Xavier Siméon: "Le Team Yamaha Viltais est une équipe jeune dans la catégorie EWC mais avec un projet d’avenir très ambitieux après avoir remporté le dernier championnat en catégorie Superstock. C’est la raison pour laquelle j’ai accepté de relever le défi avec l’équipe de monter à un niveau supérieur en apportant toute mon expérience acquise ces dernières années en Moto2 et en MotoGP. J’aurai une équipe très motivée pour nous donner le meilleur matériel possible. Je suis aussi très heureux d’intégrer la famille Yamaha. "

Yannick Lucot, Team manager Viltais : "Notre titre en Coupe du Monde FIM 2017 et nos performances générales prouvent que l’on peut intéresser les meilleurs pilotes ! C’est une récompense pour le travail fourni depuis des années. Mais c’est aussi une suite logique au programme que nous nous sommes fixé. En choisissant de passer en EWC, nous avions décidé de nous donner les moyens de nos ambitions. L’arrivée de Xavier Siméon va nous permettre de passer un cap!"

Nouvelle donne en Superstock

Le GERT56 s’impose comme l’un des favoris en catégorie Superstock. Sa 6e place à l’arrivée et sa victoire en Superstock au Bol d’Or en septembre dernier place cette équipe allemande en tête du classement provisoire de la Coupe du Monde FIM EWC alors que le Webike Tati Team Trick Star, 2e Superstock au Castellet, a décidé de passer en catégorie Formula EWC.

La concurrence, les Italiens du No Limits Motor Team et les Français du BMRT 3D Maccio Racing pointent à plus de 18 points au classement provisoire.

En Superstock, des envies de revanche vont animer des équipes en vue comme le Junior Team Le Mans Sud Suzuki et Moto Ain qui n’avaient pas passé la ligne d’arrivée au Bol d’Or.

Autrement dit, les 24 Heures Motos s’annoncent comme une course sous haute tension et à suspense dont les premières confrontations débuteront le jeudi 18 avril avec l’ouverture des essais libres officiels.

Avant cela, une bonne partie du plateau engagé sur cette 42e édition des 24 Heures Motos se retrouvera sur le circuit Bugatti les 2 et 3 avril pour une ultime session de tests privés.