Ducati Streetfighter V4: 208ch pour un roadster, qui dit mieux?

Actualités Motos Julien Lahaye
Spread the love

Vous étiez nombreux à l’attendre et vous n’allez pas être déçus! Voici la toute nouvelle Ducati Streetfighter V4! Au menu: le grisant V4 de 1.103cc est ici revisité pour développer la bagatelle de 208ch!

Visuellement, on ne peut s’y tromper, la Streetfighter appartient clairement à la famille Ducati. On retrouve donc cette face avant ornée de feux LED très minimaliste, qui rappelle quelque peu la BMW S1000R. Les cinéphiles y reconnaîtront peut-être le sourire fou du Joker, personnage à partir duquel le Ducati Style Center s'est inspiré pour le design de cette Hypernaked. Ces optiques sont surmontées d’un écran TFT de 5",  le même que celui qui équipe la Panigale V4 et offrant deux types d’affichages.

Au coeur de la bête, nous retrouvons le Desmosedici Stradale de 1.103cc. Dans cette configuration, le V4 à 90 degrés développe une puissance de 208 ch à 12.750tr/min. Le couple maximal est de 123Nm à 11500tr/min, une valeur pratiquement inchangée par rapport à la Panigale V4. Cependant, si vous trouvez ces chiffres un peu juste, sachez qu’il est possible d’atteindre 220ch et 130Nm en équipant la belle de l'échappement Ducati Performance made in Akrapovic qui offre une réduction totale du poids – de 6 kg. Le bouilleur a été conçu avec les mêmes dimensions et la même géométrie que celles de la Desmosedici GP. Il présente également la même configuration moteur: V4 à 90 degrés, tourné de 42 degrés vers l’arrière.

Tout comme en MotoGP, où seule la performance est primordiale, l'embrayage à sec est disponible pour le nouveau Streetfighter V4. Cet embrayage assure une fonction de glissement plus efficace, même lors des rétrogradages agressifs, et une plus grande fluidité lors de toutes les phases de ralentissement. De plus, il est possible de personnaliser le niveau de frein moteur "mécanique" en choisissant un ressort secondaire différent de ceux disponibles dans le catalogue.

Par rapport à la Panigale V4, la position de conduite a été revue. Conformément à la culture du Streetfighter, les demi-guidons ont été remplacés par un guidon haut et large qui, associé à un selle avec une épaisseur de mousse de 60mm culminant à 845mm. Les repose-pieds sont placés moins en arrière afin d’offrir un meilleur confort sans toutefois pénaliser le contrôle de la machine à l’attaque des petites routes de campagne sinueuses.

Electronique dérivée du MotoGP

Afin de maîtriser une telle cavalerie, Ducati a rempli sa Streetfighter d’un package électronique de dernière génération reposant sur une unité de mesure inertielle à 6 axes (IMU 6D). L’offre d’assistances étant pléthorique, nous ne les détaillerons pas mais en voici un aperçu:

– ABS virage 

– Ducati Traction Control (DTC) 

– Ducati Slide Control (DSC)

– Ducati Wheelie Control (DWC)

– Ducati Power Launch (DPL)

– Ducati QuickShifter Up/Down (DQS) 

– Commande de frein moteur (EBC) 

– Ducati Electronic Suspension (DES) 

Les pilotes peuvent personnaliser les paramètres en fonction de leur style ou restaurer les paramètres d'usine Ducati. Les niveaux de contrôle DTC, DWC, DSC ou EBC peuvent être ajustés rapidement via le tableau de gauche.

Haut de gamme

Afin de contrôler les assauts du bloc moteur, Le Streetfighter V4 est doté du cadre avant, issu de la vaste expérience de Ducati en MotoGP, qui utilise le moteur Desmosedici Stradale comme élément porteur. Ne pesant que 4 kg, le cadre avant compact est fixé directement sur le carter supérieur sur la culasse arrière; le carter moteur constitue également le point de fixation de la suspension arrière et le support de pivot du bras oscillant. 

Côté suspensions, le Streetfighter V4 embarque des fourches à piston Showa Big de 43mm (BPF) permettant évidemment un réglage complet de la précharge du ressort ainsi que de l’amortissement en compression et en détente. Les corps de fourche contiennent des curseurs chromés avec des étriers radiaux Brembo. Un amortisseur de direction Sachs complète l’ensemble avant et un monoamortisseur du même fabricant se trouve à l'arrière, entièrement réglable lui aussi. 

Le Streetfighter V4 S est quant à lui équipé d'une fourche Öhlins NIX-30, d'un monoamortisseur arrière TTX36 d'Öhlins et d'un amortisseur de direction Öhlins. Sur cette version, la suspension et l'amortisseur de direction sont contrôlés par le système Öhlins Smart EC 2.0 de deuxième génération, qui intègre, entre autres, le nouvel OBTi (Objective Based Tuning Interface).

Alors que le Streetfighter V4 est proposé avec des jantes en aluminium coulé à 5 rayons, le V4 S est équipé de jantes en alliage d’aluminium forgées Marchesini à 3 branches. Dans les deux cas, le Streetfighter se voit chaussé de Pirelli Diablo Rosso Corsa II (20/70 ZR17 et 200/60 ZR 17). Le composé de pneu arrière a été conçu spécifiquement par Pirelli pour le Streetfighter V4 et devrait garantir le même comportement dynamique que ceux présents sur la Panigale V4, mais en offrant de meilleures performances à basse température.

Le système de freinage est confié à Brembo. Les étriers M50, chacun équipé de quatre pistons de 30mm, mordent des disques de 330mm pour offrir une puissance de freinage exceptionnelle. Le freinage arrière repose sur un seul disque de 245mm bloqué par un étrier à 2 pistons. Le freinage est facilité par le système ABS Cornering EVO, qui utilise l'unité de commande ultra-légère de 9.1MP.

Tarifs: 19.990€ / 22.990€ (S)