Jonathan Rea: vers l’infini et au-delà!

Actualités Sports Moto80
Spread the love

Après un début de saison outrageusement dominé par Alvaro Bautista, bien malin aurait été celui qui aurait pu parier sur un 5e sacre du pilote Kawasaki! Fort de sa longue expérience, Rea a su surmonter les difficultés. Alors que deux rendez-vous restent encore à disputer, l’homme du KRT a inscrit son nom au Hall of Fame en devenant champion du monde WSBK pour la cinquième fois. Aucun autre coureur n'a remporté cinq titres dans cette catégorie, et encore moins cinq titres de suite!

Arrivé à Phillip Island avec une cible dans le dos, Rea était indiscutablement l’homme à battre cette saison. Nouveau venu dans la catégorie, Álvaro Bautista débarquait en Australie au guidon de la toute nouvelle Panigale V4 R produite par Ducati dans l’espoir de ramener le titre à Bologne. Le rookie de la catégorie allait surprendre tout le paddock, s’adjugeant 8 victoires de suite.

Il fallut attendre Imola, un territoire inconnu de Bautista pour revoir le Nord-Irlandais renouer avec la plus haute marche du podium. Le pilote du Kawasaki Racing Team se prouva donc qu’il pouvait encore gagner et il devait maintenant poursuivre sur sa lancée. Il lui aura fallu huit rounds et 20 courses pour refaire son retard sur le pilote Ducati, ce dernier enchaînant les erreurs. Auteur d’une superbe performance lors de son épreuve locale, Rea se hissait pour la première fois de l’année au sommet du classement général pour ne plus le quitter.

Des statistiques affolantes

Avec 83 victoires à son actif, Rea culmine au sommet de la hiérarchie et détrône allègrement le King Carl Fogarty. Ayant signé 68 succès au cours des cinq dernières années, Rea s’est adjugé 49% de toutes les victoires de la marque japonaise en WorldSBK. Mais Rea, c’est aussi 163 podiums acquis sur 274 départs! Si ce chiffre paraît démesuré, ce n’est rien en comparaison à ses performances pour Kawasaki. Sur 135 départs avec l’usine japonaise, le Nord-Irlandais a figuré parmi les trois premiers à 117 reprises, en pourcentage, cela représente 86.6%, le ratio le plus important pour un pilote WorldSBK pour le compte d’un constructeur. 

Jonathan Rea: “Je suis simplement très heureux. Le début de la saison a été très difficile, mais nous avons réussi à rester unis et avons continué à travailler en équipe pour revenr au sommet. La course de samedi ayant été assez chaotique, j’étais plutôt nerveux dimanche. L’objectif était d’essayer de remporter le titre en Argentine afin de pouvoir nous rendre au Qatar avec moins de pression. Mais une occasion s’est présentée et je me sentais un peu mieux avec la moto par rapport à ce samedi. Avec la température en légère augmentation, j’ai pu mieux gérer mon pilotage et j’ai pu voir que Michael Van Der Mark était à la peine dans certaines zones où nous étions forts. A l’inverse, il était plus rapide que nous dans d’autres secteurs. Je l’ai observé pendant quelques tours puis j’ai pu prendre le meilleur sur lui. Merci beaucoup à Kawasaki, à l'équipe, à mes sponsors, à ma famille, à tous mes amis et à tous ceux qui me supportent. Je suis le gars qui récolte les applaudissements mais c'est un gros effort d'équipe et je suis chanceux d'être dans cette position."